• Jérôme Mange

Notre tribune #12 dans le magazine municipal



MAUVAIS SIGNAL


Lescar enregistre une nouvelle baisse de sa population (10 030 hab. en 2011, 9 665 en 2019, données INSEE 2022) malgré la construction de 36 logements en 2011 (résidence J. de la Fontaine), 77 en 2016 (résidence Cap Sud & Capucine) et plus de 100 maisons sur la période.


Pourquoi ?


Il faut se poser la question car le chiffre de la population intervient pour le calcul des financements extérieurs.

C’est aussi en fonction du nombre d'habitants que sont établies les prévisions de recettes de la ville, donnée essentielle au regard de l'augmentation de nos charges (énergie, personnel...).

Une nouvelle hausse des impôts sur le mandat serait inacceptable.

Un recours massif à l’emprunt fragiliserait notre budget.


Que faudrait-il faire ?


A court terme, adapter nos dépenses de fonctionnement au contexte et redéfinir les investissements en priorisant la rénovation énergétique des bâtiments pour réduire nos charges et protéger l’environnement.


Puis agir pour inverser la courbe de la population :


1 - En luttant contre la vacance de logements (x176 en 2018, +48% depuis 2008 = potentiel de +400 hab.) et contre les friches (ex. ancienne Gendarmerie), pour limiter l’artificialisation des sols.

2 - En défendant bec et ongles un habitat de qualité car avec la spéculation foncière, les promoteurs diminuent surface et qualité pour préserver leurs marges.

3 - En privilégiant des constructions vertueuses et adaptées aux besoins de notre ville.


Ce n’est qu’à ce prix que nous préserverons Lescar.


Tél. 06 52 35 24 55


lescarenpleincoeur.fr

14 vues0 commentaire