• JĂ©rĂŽme Mange

[Conseil Municipal #11] - Nos principales prises de position


👉Rapport n°24 : Mise en place du dispositif de participation citoyenne.


- Madame la Maire a prĂ©sentĂ© le dispositif de participation citoyenne qui consiste Ă  sensibiliser les habitants en les associant Ă  la protection de leur propre environnement. 7 administrĂ©s se sont portĂ©s volontaires pour participer Ă  cette chaĂźne de vigilance. Le succĂšs est pour l’heure limitĂ© mais le dispositif a le mĂ©rite d’exister.

A l’instar de la sĂ©ance #5 du Conseil municipal en date du 2 dĂ©cembre 2020, un dĂ©bat sur le thĂšme de la sĂ©curitĂ© publique s’est dĂ©roulĂ© au sein de l’instance.

4 cambriolages se sont en effet dĂ©roulĂ©s Ă  Lescar dans le secteur « Denis Touzanne » entre le 15 novembre et le 5 dĂ©cembre 2021. Parfois en plein jour. Nous avons soulignĂ© qu’il Ă©tait important de dire aux Lescariens qu’il fallait ĂȘtre vigilant.

Mme la Maire a dĂ©fendu son bilan et a Ă©voquĂ© (COVID aidant) une baisse des dĂ©lits dans notre commune. Comme il y a un an, et comme nous l’avons proposĂ© dans notre projet municipal, nous avons Ă©voquĂ© la nĂ©cessitĂ© d’une prĂ©sence humaine plus forte sur le terrain, sur des missions de surveillance de l'espace public, de pĂ©dagogie et de mĂ©diation avec la population, pour faire de la police de proximitĂ© au quotidien (patrouilles mobiles, pĂ©destres et en VTT).

A cĂŽtĂ© d’un effectif complet de la Police Municipale (il manque actuellement 1 policier municipal) et de la Police Intercommunale (il a fallu attendre 6 mois pour que la majoritĂ© municipale y adhĂšre), nous avons en ce sens dĂ©fendu l’idĂ©e de la crĂ©ation de 6 postes d’Agents de Surveillance de la Voie Publique (ASVP).

Pourquoi 6 ? Car c'est l'effectif moyen pour une ville de 10 000 habitants (la moyenne est de 5 policiers municipaux supplémentaires).

Pour soulager les finances de la commune, ces 6 ASVP pourraient ĂȘtre recrutĂ©s en interne, sans concours, parmi les fonctionnaires des cadres d’emplois des Adjoints Techniques Territoriaux ou les Adjoints Administratifs Territoriaux.

Cette idée semble irriter Mme la Maire qui a (de nouveau) lancé une polémique politicienne sur notre vision de la gestion des RH de la collectivité.

Nous ne serions « pas sérieux ».

Au contraire, nous pensons qu'il est indispensable d'adapter les services publics aux besoins de la population (l'adaptabilitĂ© est d'ailleurs l'un des piliers du service public) en associant les agents municipaux, Ă  travers, par exemple, l'organisation d'un forum du service public municipal. Nous avons, une fois de plus, rĂ©pondu Ă  Mme la Maire en ce sens. Cette dĂ©marche permettrait aux agents d'exprimer leurs attentes en matiĂšre d'Ă©volution des services publics auxquels ils concourent. Ils se sentiraient par la mĂȘme considĂ©rĂ©s. Le but Ă©tant d'amĂ©liorer la qualitĂ© des vie au travail des collaborateurs.

Oui, nous pensons qu'il est possible (et mĂȘme nĂ©cessaire) de redĂ©ployer, sur la base de cette initiative, les effectifs municipaux sur des politiques publiques prioritaires, en restant en dessous des 210 ETP (chiffre actuel).

La sécurité à Lescar est une politique publique prioritaire.

Nous le répétons : Ni angéliste d'un cÎté, ni tout sécuritaire de l'autre, il nous faut une sécurité municipale réaliste, adaptée et citoyenne.

Décidément, les sujets de la sécurité publique et de la gestion des RH constituent un point de divergence fort entre notre groupe et la majorité municipale.

La participation citoyenne faisant partie de l’une des « briques » de notre stratĂ©gie de sĂ©curitĂ© publique, nous avons votĂ© pour ce rapport.


👉 Au fil des dossiers :


- DĂ©cision n°2021_91 : Le 28 septembre 2021, la commune de Lescar a Ă©tĂ© condamnĂ©e par le Tribunal Administratif de Pau Ă  verser Ă  un agent municipal la somme de 26 520,40 € au motif d’une non rĂ©intĂ©gration sur un poste correspondant Ă  son emploi. La collectivitĂ© a mandatĂ© un avocat du barreau de Bordeaux afin de dĂ©fendre ses intĂ©rĂȘts. Affaire Ă  suivre
 ll est Ă  noter que cette dĂ©cision n°2021_91 avait disparue de la liste des dĂ©cisions prĂ©sentĂ©es au dĂ©but du Conseil municipal. En opposition rigoureuse, nous avons demandĂ© sa prĂ©sentation au sein du Conseil.


- Rapports n°3 et 8 : Nous avons votĂ© contre la dĂ©cision modificative du Budget Principal et contre l’autorisation de dĂ©penses d’investissement prĂ©alables au vote du budget primitif 2022, par cohĂ©rence car nous avons votĂ© contre le Budget 2021.


Fin du Conseil Municipal Ă  22h40.


50 vues0 commentaire