top of page
  • Photo du rĂ©dacteurJĂ©rĂŽme Mange

[Conseil Municipal #27] - Nos principales prises de position

Mercredi 27 mars 2024 - 20h30 - 📍 Hîtel de Ville.


Nos principales prises de position :


Rapport n°1 : Vote des taux d'imposition 2024


Nous nous sommes abstenus. Nous n’avons pas oubliĂ© (et les Lescariens non plus) la dĂ©cision des Ă©lus de la majoritĂ© d’augmenter les impĂŽts de 9,34% en 2021 (contrairement Ă  ce qu’ils avaient pourtant promis aux Lescariens pendant la campagne), en prĂ©vision d’un rĂ©sultat budgĂ©taire 2020 incertain Ă  cause de la COVID
qui a finalement fait apparaitre un excĂ©dent "surprise" supĂ©rieur de 1,2 M€ par rapport Ă  ce qui avait Ă©tĂ© envisagĂ© ! Preuve que nous pouvions nous passer de cette hausse opportuniste



Rapport n°4 : Vote du budget primitif 2024


Le contenu intégral de notre intervention :

« Le vote du budget primitif 2024 est toujours l’occasion de comparer la gestion d’une commune aux moyennes nationales de la strate. Nous avons effectuĂ© cet exercice.

Sur les charges à caractÚre général, sur les charges de personnel, sur les dépenses réelles de fonctionnement rapportées à la population, Lescar est 20% au-dessus de la moyenne nationale.

Madame la Maire, au regard de ces chiffres, nous n’avons pas la mĂȘme lecture que vous sur la gestion financiĂšre de notre commune.

Avec une population en baisse, puisque nous avons perdu 500 habitants en 10 ans, on peut légitimement se demander si nous ne vivons pas au-dessus de nos moyens.

Vous avez en ce sens dĂ©cidĂ© de rĂ©duire la voilure sur les investissements promis et prĂ©sentĂ©s en 2020 (abandon du projet d'agrandissement du CLSH, projet de rĂ©habilitation de La Charcuterie et l'Estanquet moins ambitieux...). C’est un signe. Lors du dĂ©bat des orientations budgĂ©taires 2021, notre groupe avait d’ailleurs Ă©voquĂ© la nĂ©cessitĂ© de rĂ©duire le projet municipal de 3,5 Millions d’€ sur la partie « Projets neufs ». Il semble que nous ayons eu le nez creux.

Vous allez trĂšs certainement souscrire un emprunt en 2024 et un autre en 2025 pour boucler vos investissements ce qui va, de fait, impacter notre dette qui Ă©tait jusqu’alors maĂźtrisĂ©e. Quant Ă  notre capacitĂ© d’autofinancement, elle approcherait les 900 k€ en 2024 soit deux fois moins qu’en 2020. Une nouvelle augmentation des impĂŽts se profile vraisemblablement dans les annĂ©es futures.

Ce budget s’inscrit dans un contexte national et international trĂšs complexe, et je le disais prĂ©cĂ©demment, dans une situation de dĂ©croissance de la population lescarienne qu’il faut inverser pour prĂ©server nos capacitĂ©s financiĂšres futures tout en prĂ©servant notre image de ville jardin. Il est marquĂ© par une augmentation continue de nos dĂ©penses, une explosion de nos charges Ă  caractĂšre gĂ©nĂ©ral, une augmentation des charges de personnel qui seraient supĂ©rieures d’1M€ /2019 et des dĂ©penses d’énergie situĂ©e toujours Ă  niveau Ă©levĂ© malgrĂ© des efforts rĂ©alisĂ©s sur la rĂ©novation de l'Ă©clairage public et sur le relamping, des efforts entamĂ©s peut-ĂȘtre trop tardivement.

Dans ce budget, comme dans les autres d'ailleurs, nous ne voyons pas de prioritĂ©s suffisamment fortes sur la rĂ©habilitation durable des Ă©quipements publics municipaux, sur les projets structurants municipaux, pas intercommunaux, en termes d’énergies renouvelables, sur la maĂźtrise des charges de fonctionnement et sur l’optimisation des Ressources Humaines de la collectivitĂ©.

Je vais répéter ce que nous avons dit mot pour mot lors du premier vote du budget de la mandature en 2020 :

« Gouverner, c'est faire des choix. Mais en prenant garde que certains acteurs de la commune comme les associations, les entreprises ou les habitants servent de variable d’ajustement, via le levier fiscal notamment.

Or, la priorité c'est tout d'abord et surtout :

- d'optimiser la gestion du patrimoine communal (oui, nous pouvons faire des Ă©conomies sur le fonctionnement et mĂȘme aller chercher des recettes),

- d'optimiser et de rationaliser la gestion des agents municipaux,

- de moderniser et de recentrer les missions de service public de la collectivité sur l'essentiel, sur le quotidien des Lescariens,

- et de mettre en Ɠuvre un vĂ©ritable plan de rĂ©duction des charges Ă  caractĂšre gĂ©nĂ©ral.

C'est un objectif qui nous engage à tous, quelles que soient nos sensibilités, nos histoires et nos différences. »

4 ans plus tard, nous redisons la mĂȘme chose.

Nous voterons donc CONTRE le budget primitif 2024. »


Cette intervention a donnĂ© lieu Ă  des Ă©changes avec la Maire et l’Adjoint aux Finances. Pour la Maire, on ne peut pas comparer Lescar avec les villes de la mĂȘme strate. C’est pourtant ce que fait la Direction GĂ©nĂ©rale des Finances Publiques en mettant les informations Ă  disposition, preuve de la pertinence de ces donnĂ©es qui permettent Ă  chaque ville de s’étalonner par rapport aux autres
 La Maire nous reproche de prĂ©senter les indicateurs qui nous arrangent
mais elle en fait de mĂȘme dans la prĂ©sentation de son budget. Elle met en avant le taux avantageux de notre taxe fonciĂšre par rapport aux autres communes de l’agglomĂ©ration (la comparaison entre communes est donc possible ). Pour justifier une augmentation future ? Nous pensons au contraire qu’il faut protĂ©ger cet hĂ©ritage du passĂ©. Sur la question de l’augmentation des charges Ă  caractĂšre gĂ©nĂ©ral (qui augmentent deux fois plus vite Ă  Lescar qu’ailleurs), l’adjoint aux finances nous a demandĂ© quelle serait par exemple notre position sur l’organisation des MystĂšres de la CitĂ© qui pĂšse tous les deux ans dans notre budget de fonctionnement. Au regard du contexte Ă©conomique, nous assumons le fait de dire qu’il serait opportun de rĂ©duire la voilure de cette manifestation, en impliquant par exemple plus fortement la population, ce qui la rendrait d’ailleurs plus authentique en nous rapprochant de son esprit initial.


Questions diverses


-À la suite de notre questionnement, la Maire confirme que le projet d’écoquartier du secteur Lacaussade est repoussĂ© au prochain mandat.


-Nous avons Ă©galement demandĂ© que les commerces de l’avenue du vert-galant impactĂ©s par les travaux de rĂ©paration du pont bĂ©nĂ©ficient d’une oreille attentive de la part des Ă©lus au regard de la baisse du chiffre d’affaires prĂ©visible sur la durĂ©e. La Maire indique que des contacts sont nouĂ©s avec l’agglomĂ©ration sur ce sujet.

-Suite Ă  notre demande d’information sur le sujet, la Maire indique enfin que les discussions continuent avec les gens du voyage sur la rĂ©habilitation du camp de Lescar.


⏱ Fin du Conseil Municipal Ă  23h00.

7 vues0 commentaire

Comments


bottom of page